Sophrologie et Confiance en Soi

Classé dans : Anxiété, Confiance en soi, Emotions | 0

« Je n’y arriverai jamais, personne ne m’aime, je suis nul, j’ai tout pour être heureux et pourtant je ne le suis pas… pourquoi ? »

Et si la réponse était la confiance en soi ? Ou plutôt le manque de confiance en soi ? Manque qui mène à ne pas se sentir à la hauteur et surtout à ne pas être soi-même, en proie à des conflits entre nos besoins, nos aspirations, nos actes et nos choix. Ne pas être soi revient à laisser, parfois, sa vie se décaler par rapport à ses besoins et ses désirs.

Sophrologie, Gaëlle DUDON, confiance en soi, estime de soi, émotion, gestion des émotions

La confiance en soi se définit par le fait de se sentir à la hauteur d’une tâche ou par le fait d’être pleinement soi-même. Le confiance en soi se construit dans l’enfance. Selon sa construction et les réponses à son besoin d’amour et de sécurité, l’enfant devenu adulte acquiert une confiance en lui, en ses capacités, en ses idées, plus ou moins développée. Comment pourrait-il s’autoriser à dire non si cela ne lui a jamais été autorisé ? Comment pourrait-il vivre naturellement l’échec, comme une simple expérience, si la réussite lui a été inculquée comme une condition au fait d’être aimé, de recevoir de l’attention ? Comment pourrait-il oser exprimer ses envies, ses besoins et ses idées quand celles-ci ont toujours été réprimées, dévalorisées ? Inversement, comment pourrait-il douter de sa capacité à agir, à décider lorsqu’il a reçu la sécurité et l’amour de ceux qui ont contribué à son développement dans l’autonomie et la confiance ?

La confiance en soi et l’un des thèmes majeurs menant les personnes à rencontrer un sophrologue en cabinet. Que peut proposer le sophrologue pour retrouver et renforcer sa confiance en soi ? :

  • Un travail sur le corps, la relaxation dynamique, pour prendre davantage conscience de ce qui entre en jeu dans sa relation à soi et aux autres : le ressenti de son corps, de ses émotions, la conscience de sa propre place dans le monde, dans sa relation aux autres, le développement de son libre arbitre, autant de prises de conscience et de ressources à développer pour une plus grande connaissance, unité et affirmation de soi.
  • Un travail mobilisant le mental et la visualisation, les techniques spécifiques de sophrologie, pour une plus grande connaissance de soi et une acceptation de ses forces et de ses faiblesses afin de se réaliser pleinement dans les différents aspects de sa vie.

Développer la confiance en soi suppose de sortir de ses conditionnements affectifs, tout en apprenant à vaincre l’anxiété ou la culpabilité du changement, dans sa relation à soi et aux autres. Exemples de conditionnements affectifs empêchant d’être soi : « Fais plaisir », « sois gentil », « n’existe pas », « ne dis pas non », « sois comme ton père… »

Vivre pleinement le plaisir d’être soi, libéré du regard des autres, apparait comme une source puissante de motivation, d’autonomisation et d’épanouissement : développer la confiance en soi revient à se sentir en accord avec soi-même pour savoir faire ses propres choix de vie, en toute liberté et responsabilité.

La sophrologie propose de développer 6 piliers essentiels de la confiance en soi :

  • L’unité de soi
  • La connaissance de soi
  • L’estime de soi
  • La capacité à résister aux échecs, aux frustrations et aux pertes
  • La capacité à croire en son avenir

La sophrologie nous invite à devenir acteur et auteur de notre vie, « bricoleur » bienveillant de notre propre réalisation.

Retrouvez l’article complet de Léa Petit, Sophrologue, Formatrice FEPS, Directrice du Centre de Sophrologie de Clermont-L’Hérault dans Sophrologie Pratiques et Perspectives, n°5, oct-nov-déc 2014.

Laissez un commentaire